a girl in the middle of the road a girl in the middle of the road

Quand ma vie a basculé.
Bien avant la Pandémie.

Coucou ! Je suis la créatrice de MEÜNE ! Cueillette des fruits dans notre jardin. Ces photos ont été prises il y a quelques jours pour envoyer à nos familles.

Voici à quoi ressemble ma vie depuis la pandémie. Loin de Paris et des rues encombrées, dans une belle maison traditionnelle en Normandie. Je crois que c'est une belle façon de partager mon histoire avec vous :

Je m'appelle Nahir, je viens d'Argentine. J'ai grandi dans un petit village, appelé Carhué (qui veut dire ′′lieu vert′′ en Mapuche).

Après avoir étudié pendant 5 ans à Buenos Aires, j'ai obtenu mon ′′ job de rêve′′ à 23 ans dans une banque d'investissement internationale, en tant qu'associée commerciale. Il m'a fallu 8 mois pour réaliser que tout niveau d'injustice, de discrimination, de concurrence forcée ou d'environnement impitoyable était insupportable pour moi ; et 2 ans pour être assez courageuse, quitter ce travail et sauter au-dessus du précipice (enfin, je pense que ça en avait l'impression). C'était le point de basculement. J'ai eu beaucoup de chance. J'ai commencé à voyager et à rencontrer des gens de différents horizons et cultures.

La dernière "expédition" que j’ai faite était l’année dernière. J'ai voyagé par la région andine pour trouver les artisans qui tisseront les plus belles pièces pour vous. J’ai passé la plupart de mon temps dans les montagnes, mais à différents endroits. J’ai dû parcourir de petits villages très éloignés, situés à des altitudes incroyables dans le Nord de l’Argentine et le Sud du Pérou ; j’ai traversé le désert d’Atacama au Chili et j’ai marché entre les pics enneigés du Canyon du Colca à Arequipa pour y arriver ! Je l’ai fait seule, c’était un voyage incroyable! Je ne changerais rien, c’était une expérience extraordinaire où j’ai trouvé beaucoup de pièces manquantes dans ma vie.

my trip in Peru my trip in Peru

Il y a eu un moment où j'ai réalisé que je ne grandissais plus au niveau professionnel mais à un niveau personnel. Je me cultivais d'une façon que je n'avais jamais imaginé. Je voulais que les choses restent ainsi. Vivre en dehors de ma zone de confort m'a permis de mieux me connaître : mes plus grandes forces ainsi que mes faiblesses les plus profondes. J'ai nourri ma propre conscience. J’ai toujours été une personne consciente, mais il y a certaines expériences qui magnifient tout et vous pouvez voir beaucoup plus clairement comment vous voulez vraiment vivre votre vie.

Il y a 5 ans, j'ai rencontré l'homme qui a pris ces photos que je partage avec vous. Je suis tombée amoureuse, j'ai déménagé à Paris et j'ai appris le français pour pouvoir travailler. Ce n'était pas facile, et c'est toujours le cas. Ma famille et mes amis me manquent beaucoup. Je pense à eux à chaque étape. Je suis profondément reconnaissante de les avoir. Ils ont soutenu chaque idée dingue que j'ai eu, à chaque fois.

Je suis venu ici pour trouver un travail qui me permette de grandir en tant que personne, pour finir ma journée en me sentant heureuse de l'avoir fait. Vous avez deviné... je ne l'ai jamais trouvé. Après quelques expériences d'emploi à Paris (plus trompeuses que révélatrices), j'en suis venu à comprendre que si vous voulez faire quelque chose qui compte pour vous, ou travailler pour un changement dans quelque chose en quoi vous croyez : vous devez le faire vous-même.

girl at the top of machu pichu girl at the top of machu pichu